Un développement de Steve Hanley and Mark Adams

Le texte et les illustrations contenus dans ce document sont la propriété de Dodosim Flight Simulation (sauf indication contraire) et ne peuvent être reproduits ou diffusés sans accord préalable écrit.
Traduction française : Octobre 2005  Christian Gandon www.helipad.fr avec l'autorisation des auteurs.


1 Généralités

2 Installation et paramétrage

3 Les turbines

4 Le cockpit

5 Procédure de démarrage

6 Procédure d'arrêt

7 Domaine de vol

8 Son

9 FAQ




Généralités


Le cockpit realstart 206 émule les paramètres de démarrage et de conduite de la turbine réels d'un Bell 206b Jet Ranger et fournit un modèle de vol authentique. C'est la version grand public de notre outil d'entraînement à la conversion turbine destiné aux pilotes du monde réel.

Les systèmes de démarrage sont directement affectés par des facteurs tels que la température de l'air ambiant, l'altitude, la direction du vent, l'état de charge et la température de la batterie ou encore le temps écoulé depuis le dernier arrêt (température résiduelle).

Le coeur du programme est constitué de mécanismes et indicateurs visuels spécifiquement développés : Tq, TOT, N1, N2/Nr, pas collectif et gaz, fusibles, avertisseurs et avionique travaillent en harmonie avec les paramètres extérieurs et les actions du pilote.

Turbine trop chaude ? appuyez sur le starter et attendez de voir la température chuter. Mais si vous "startez" trop longtemps, la batterie va chauffer..
Pas de pression carburant ? avez-vous bien enclenché les pompes auxiliaires...
Starter relâché avant d'atteindre 58% de N1 ? Vous perdez la turbine...

Le réalisme est aussi au rendez-vous lorsque vous êtes en l'air : l'action sur les commandes et le respect du domaine de vol sont très proches de la réalité. Descendez trop vite et vous entrez en effet vortex ; trop de contrainte au couple et votre turbine s'arrête.

Il n'existait jusqu'à présent aucun système réaliste de séquence de démarrage d'hélicoptère dans les simulateurs de Microsoft. Ce programme est le fruit de 2 années de recherche et développement, de milliers d'heures de programmation, d'une modélisation de haute qualité ainsi qu'une méthode d'évaluation rigoureuse.

Le modèle visuel du Realstart est développé par Owen Hewitt, avec un repaint de Mark Adams. Nous tenons à remercier Owen qui nous a permis d'utiliser son modèle. Il est décliné en 3 variantes ; standard, portes enlevées et TV.



Installation et paramétrage


Installation


Décompactez l'archive dans un dossier temporaire et placez le dossier intégral "DODOSIM REALSART 206" dans le dossier "aircraft" de FS9 (C:/programme files/Microsoft Games/FS9/aircraft pour une installation standard de FS9). Ne vous préoccupez pas des 2 fichiers TXT non inclus au répertoire.

Ouvrez "DODOSIM REALSTART 206" et déplacez les fichiers "dsd_xml_sound", "realstart_206_sound.gau" et "realstart_206_soundVC.gau" dans le répertoire "gauges" de FS9.

Déplacez ensuite  les fichiers "Dodosim Realstart 206.wx" et "Dodosim Realstart.flt" dans votre répertoire "...\Mes documents\Fichiers Flight Simulator".

Vous pouvez avoir maintenant accéder dans vos vols enregistrés ("SELECTIONNER UN VOL") puis "Dodosim realstart 206"

L'hélicoptère apparaîtra également dans le menu "SELECTIONNER UN APPAREIL" dans la liste des constructeurs en tant que "Bell/Textron". Il y a 3 variantes disponibles.



 
 

Paramétrage

La précision et la complexité de ce produit impliquent la lecture et la compréhension de ce manuel.

Configurer correctement les contrôles du starter et des gaz est primordial. Vous devez être en mesure de maintenir le bouton STARTER en continu. Le paramétrage de la répétition de touche ou de bouton de joystick doit être activé, et paramétré au MAXI.
Voir les section starter et section gaz pour plus de détails

Il est primordial de limiter la fréquence d'images cible à 20
Ce paramètre est utilisé par certaines fonctions du programme. Pour l'appliquer, aller dans PARAMETRES - AFFICHAGE - MATERIEL



Les PARAMETRES DE REALISME du simulateur fonctionnent de manière différente pour l'hélicoptère par rapport à l'avion. Le curseur du paramètre "Général" ne doit pas être poussé au maximum du réalisme, car l'instabilité de l'hélico est en ce cas exagérée. La position idéale pour l'utilisation de Realstart se situe entre 50% et un ou deux clics vers "facile" lorsque vous êtes au maxi. Plus vous serez prêt du maximum, plus les commandes répondront "court". Une position, légèrement supérieure à 50% reproduira correctement le retard de réaction aux commandes.


Pour un résultat optimum, placez tous les curseurs de tous vos axes au maximum de la sensibilité et au minimum pour les zones neutres. Seule exception : les palonniers, qui peuvent être réglés moins strictement en fonction du système utilisé (torsion, pédales..).



Retour vers le haut du document.


Turbomoteurs



Le démarrage correct d'un moteur à turbine est critique ; il est très facile de surchauffer la turbine lors d'un démarrage à chaud (hotstart), et de la détruire. Ce logiciel modélise le turbomoteur Allison 250-C20 monté sur le Bell 206b Jet Ranger. Le Longranger dispose d'une turbine 250-C30 dont la procédure de démarrage est différente.

La première approche est de comprendre les principes de base régissant le fonctionnement d'un turbomoteur, ce qui aidera à la compréhension de sections suivantes.

Une turbine aspire de l'air d'un côté, le compresse légèrement en le mélangeant à un carburant et enflamme le composant résultant, ce qui a pour effet de le propulser à l'autre extrémité. Pour que le process perdure, il faut augmenter l'arrivée d'air au fur et à mesure que l'échappement en rejette.

Dans le diagramme ci-dessous, l'air circule de gauche à droite. L'air est aspiré à l'avant de la turbine (à gauche, en bleu) et mis sous pression par les pales rotatives du compresseur (compression).

Ensuite, l'air est mélangé avec le carburant et enflammé (c'est la combustion au milieu, en jaune). L'expansion rapide du mélange provoque son expulsion vers l'arrière (c'est l'échappement à droite, en orange).

En quittant la chambre de combustion, le mélange passe dans la turbine N1 appelée "gas producer".
Sa fonction principale sera de générer le flux nécessaire à la turbine N2 appelée "power turbine".
Par ailleurs, N1 étant connecté au compresseur, ce dernier peut alors augmenter sa capacité d'admission d'air. L'ensemble du système devient alors autonome (self sustaining).

Mais comment la puissance mécanique est-elle donc produite ?
A l'arrière de la turbine se trouve N2 appelée "power turbine". N2 bénéficie du flux produit par N1, et permet, par un couplage mécanique (gearbox) d'entraîner les rotors. N1 et N2 ne sont pas mécaniquement couplées et peuvent donc tourner à des vitesses différentes.


Back to top


Cockpit du Realstart 206



Panneau principal

Voir la vidéo

A Température et pression huile moteur
B Couple moteur (engine torque)
C Affichage messages lumineux
D Test des voyants messages lumineux
E Désactivation klaxon alerte
F TOT Température de sortie turbine
G Température ambiante extérieure
H TOT Test voyant température
I Température et pression huile transmis.
J Jauge carburant
K Taille du panneau principal
L Affiche/Cache le panneau supérieur
M Affiche/Cache le bloc radio et le panneau auxiliaire
N Affiche/Cache la commande de pas collectif
O Charge électrique et pression carburant
P N1 Vitesse N1 (gas producer)
Q N2/Nr Vitesse N2 (power turbine) et Rotor (Nr) rpm
R Vanne générale alimentation carburant

 


Panneau supérieur



1 Coupe-circuit - Pompe auxiliaire AFT
2 Coupe-circuit - Pompe auxiliaire FWD
3 Coupe-circuit - Engine out warning
4 Feux Anti-collision
5 Coupe-circuit - Générateur
6 Coupe-circuit -
7 Feux de navigation
8 Eclairage panneaux
9 Chauffage habitacle
10 Dir/Gyro -  active/désactive le réalisme “vortex ring state
11 Réchauffage Pitot
12 Interrupteur général Avionique
13 Interrupteur général Batterie
14 Interrupteur général Générateur



Pas collectif

Voir la vidéo



S Phare d'atterrissage
T Bouton Starter
U Témoin Gaz Max
V Augmente/Diminue les gaz - grand pas
W Augmente/Diminue les gaz - petit pas
X Rotor RPM governor (beeper)
Y Idle release - Empêche la fermeture totale des gaz non volontaire
Z Témoin Gaz Max se trouvant en face de  "U" lorsque les gaz sont Max


Retour vers le haut de page

Pompe auxiliaire de carburant (1+2)

Les commandes de pompes auxiliaires sont situées sur le panneau supérieur. Lorsqu'elles sont actives elle délivrent la pression nécessaire. Un témoin s'allume sur le panneau lumineux des messages si l'une ou l'autre est désactivée.
Les pompes auxiliaires doivent être en fonction afin de permettre le démarrage de la turbine, mais peuvent être coupées durant le vol si une situation d'urgence l'exige, la pompe principale étant mue par la turbine.

Vanne générale alimentation carburant (R)

Vanne coupant directement l'alimentation en carburant de la turbine.

Général Hydraulique

L'interrupteur de commande de l'hydraulique est situé sur le compartiment radio. Les commandes de vol sont assistées hydrauliquement, et si cet interrupteur n'est pas ON, les commandes de vol ne répondront pas correctement.
 

Ce panneau inclut également l'interrupteur "Dim/Brighten caution lights", permettant de contrôler la luminosité du panneau d'affichage des messages lumineux et le voyant d'avertissement TOT.
 


Starter (T)

Le Starter ne fonctionne pas si la batterie est OFF ou si vous avez "soufflé" votre turbine lors d'un hot start.

Dans la réalité, le bouton Starter est actionné par le pouce de la main droite, les autres doigts de la main et la paume entourant l'extrémité du collectif. La main gauche entoure fermement la poignée de liège et le pouce gauche est prêt à appuyer sur le bouton Idle/Release dans le cas où la température augmente trop vite, afin de permettre une réduction au delà de la position Idle.



Le starter dans Realstart peut être simulé par 3 moyens : souris, clavier ou bouton de joystick. Cette dernière option est la meilleure, car elle prévient quelque combinaison intempestive clavier ou souris si vous voulez par exemple changer de vue.


Contrôle externe :
(joystick/autres équipements hardware) C'est la méthode recommandée. Vous assignerez un bouton (de type POUSSOIR fermant le contact tant qu'il est appuyé et l'ouvrant lorsqu'il est relâché) dans FS9 rubrique COMMANDES - AFFECTATIONS, à l'élément "Activer/Désactiver le démarreur 1" en vérifiant que vous avez activé le curseur "Répéter" à fond vers la droite.
Le starter doit rester engagé tant que le bouton est pressé.





Contrôle souris : Cliquez gauche et maintenez le bouton "Starter" sur le collectif. Notez que vous devrez simultanément appuyer en continu sur ce bouton et tourner la poignée des gaz, et que les 2 opérations ne pourront être réalisées par la même souris ! Il est conseillé - si vous ne disposez pas d'axe pour contrôler la poignée des gaz, de réserver la souris à cet effet, 2 clics correspondant exactement aux 6% de gaz à introduire lors du démarrage.

Contrôle clavier : Assignez une touche disponible à l'affectation "Activer/désactiver le démarreur 1". C'est la seule affectation clavier qui ne perturbe pas le fonctionnement lors du démarrage : toutes les autres commandes doivent être utilisées soit avec la souris, soit le joystick. L'inconvénient de ce choix réside dans un risque de plantage si vous avez besoin de taper une autre touche (vues, son...). Nous recommandons plutôt le joystick.


Le starter ne doit pas être activé indéfiniment sans engager une procédure de démarrage. Au delà de 45 secondes, la température de la batterie dépassera la valeur nominale et vous aurez un avertissement "Température Batterie". Vous devrez alors attendre un refroidissement et ne pourrez tenter un démarrage qu'après extinction du voyant.



Gaz (V+W)

Les gaz et le pas collectif ne doivent pas être confondus. Pendant le vol c'est le collectif qui détermine de quelle manière l'énergie produite par la turbine doit être utilisée. Le collectif augmente l'incidence des pales lors de la montée, et la réduit en descente. C'est le "Governor" qui automatiquement règlera la puissance nécessaire à fournir la vitesse rotor adéquate. Dans Flight Simulator, le collectif est cependant contrôlé par la "manette des gaz"

La poignée des gaz du cockpit dispose d'un bouton fonctionnel Idle stop Release (Y ) qui s'abaissera lorsque la quantité de gaz introduite dépassera 6%. Il s'agit dans la réalité d'une butée empêchant de réduire accidentellement les gaz en deçà de 6% sui produirait un choc thermique dévastateur à la turbine. L'affectation de touche pour passer outre la butée (lors de l'arrêt et après avoir respecté les 2 minutes) est " i " affectée en standard sous FS à la fonction "Activer/désactiver la fumée".

Les gaz proprement dits seront contrôlés par la commande du "pas de l'hélice" de FS9. Pendant le vol, les gaz sont systématiquement maintenus ouverts à fond, et ne sont réglés que lors des phases de démarrage et d'arrêt. Les gaz pourront être commandés par des boutons du joystick (s'il vous en reste...), ou pour les chanceux disposant d'un contrôleur de vol évolué, par un axe, qui doit être cependant suffisamment doux et précis pour assurer le dosage délicat lors du démarrage. A l'instar de la réalité, les marques (U+Z) indiquent la position de la poignée ; en survolant la poignée avec le curseur souris, vous pourrez lire le pourcentage exact de carburant injecté.
.
Utilisation des boutons joystick : l'affectation à utiliser est "Augmentation progressive du régime hélice" et "Diminution progressive du régime hélice".

Utilisation d'un axe joystick : l'axe utilisé pour diminuer et augmenter les gaz sera "axe de l'hélice du moteur 2". L'axe utilisé devra être d'un débattement suffisant et calibré soigneusement. La sensibilité déclarée au MAX et bien entendu sans zone neutre.



Souris : 2 zones cliquables distinctes sont utilisées sur le collectif du panneau 2D. La première (V) est cliquable/glissable sur la partie métallique, tout de suite au-dessus de la poignée en liège, et est utilisée pour des mouvements importants.

Un simple clic gauche sur la partie inférieure de la poignée en liège (W) simule un mouvement plus fin. Chaque clic dans cette zone produit une augmentation (côté droit) ou une diminution (côté gauche) de 3%.

Le kérosène est admis dans la turbine en ouvrant à 6% (2 clics souris). Si cette opération est faite avant que N1 > 12%, ou bien trop de carburant est introduit trop tôt, cela conduira à un "hot start". La manipulation des gaz doit donc être faite avec la plus grande attention. A moins de  disposer d'un axe d'excellente qualité sur votre joystick, la souris est généralement le meilleur choix pour les gaz, le curseur étant prêt sur la zone sensible en liège avant de commencer à starter avec un bouton ou une touche clavier.

TOT (F) (Turbine Outlet Temperature)
Température de sortie de turbine.

La jauge "TOT" est (diaboliquement) précise et indiquera donc tout "hot start". Cette fonctionnalité est activée par défaut au démarrage du logiciel. Pour désactiver/réactiver, cliquer sur le chiffre 8 de la jauge.

Il est très important que cet instrument soit surveillé pendant toute la phase de démarrage ; des actions vitales doivent en effet être entreprises extrêmement rapidement dans le cas de l'amorçage d'un "hot start", afin d'éviter la perte catastrophique de l'engin...

Durant la phase de démarrage, la température de sortie turbine (TOT) maxi ne doit pas rester entre 812 et 927 degrés F pendant plus de 10 secondes et ne peut dépasser 927 degrés F plus d'une seconde. Si ces limites sont atteintes, l'avertisseur lumineux s'allume et la turbine "soude". Le voyant d'alarme restera allumé, et vous aurez une explication sérieuse à fournir au propriétaire de l'engin... Pour sortir de cet état, somme toute pas si grave sur le simulateur, vous devrez quand même réinitialiser le vol (CTRL+$).
A gauche du cadran TOT, vous trouverez un bouton de test du voyant de dépassement des 927 degrés.

Détail du voyant d'alarme
et du chiffre 8 de la jauge
TOT

N1 (P) Gas generator turbine RPM
"Turbine de production"

Cette turbine peut tourner à une vitesse différente de la turbine N2 (Power Turbine). La plus petite aiguille démultiplie l'affichage de la plus grande, afin de donner une meilleure précision. Les paramètres de N1 sont critiques pendant la phase de démarrage, notamment pour déterminer le moment opportun d'admettre le carburant (12 à 15 %, suivant la température extérieure) et le moment où la turbine devient autonome (self sustaining) : 58%.
La limite à ne pas dépasser après le démarrage est de 105% MAX et 106% durant 15 secondes.

N2/Nr Turbine puissance et tours rotor (RPM) (Q)

Les limitations de la turbine de puissance sont affichées pour le centre et le bout des pales (Nr) du rotor principal. Le fonctionnement nominal de N2 se situe entre 97 et 100%. Nr doit être compris entre 90 et 100% (contrôlé par l'avertisseur du "Governor" dont la commande est située sur le collectif). L'arc jaune met en évidence une zone dangereuse lors de laquelle un phénomène de résonance peut survenir entre les rotors ; il est impératif de sortir de cette zone aussitôt que possible.

Revenir en haut de page


Procédure de démarrage

Voir la vidéo


Utilisation du "Panel 2D"

Bien que le cockpit virtuel 3D (VC) soit pleinement fonctionnel durant le vol, vous devrez démarrer le vol en vue cockpit 2D. Le passage obligé dans ce mode initialise le système et donne accès à l'ensemble des commandes et contrôles critiques intervenant dans la procédure de démarrage.

Démarrez toujours un vol avec Realstart en chargeant un vol enregistré avec tous les interrupteurs OFF (cold start, ou démarrage à froid). Vous pourrez parfois entendre la turbine s'arrêter et les instruments se réinitialiser. Ceci intervient lorsque la turbine n'a pas été arrêtée dans les règles de l'art lors de l'enregistrement du vol. Si vous réinitialisez le vol (CTRL+$), le problème est résolu.

La procédure de démarrage a été testée et vérifiée dans une étendue de -25 à +30°C, entre le niveau de la mer et 5000 pieds. Par temps froid, le temps de démarrage est considérablement allongé. Vous devrez également faire très attention au maniement du collectif par temps très froid afin de garder N2 dans le vert...

La procédure

Respectez soit la check-list incluse au produit, soit celle d'un Jet Ranger réel. La check-list peut être consultée depuis le simulateur en cliquant sur l'icône explicite en bas à gauche du panneau principal. Assurez-vous de respecter tous les points de la liste, sinon votre vol pourrait bien être écourté, par exemple si vous oubliez le générateur... ou encore fatiguant et dangereux si vous oubliez l'hydraulique.

Prenez garde à la direction du vent lors du démarrage : un vent s'engouffrant par la turbine côté échappement a de fortes chances d'initier un "hot start". Assurez-vous donc d'orienter l'hélico face au vent avant de démarrer. Prenez également connaissance de la température extérieure afin de décider en fonction de l'abaque le moment opportun du début d'admission.
 

Début de la procédure

ATTENTION Lorsque la batterie est mise ON, le klaxon retentira pour vous signaler que le rotor et la turbine ne tournent pas. Il existe 2 alarmes séparées, une pour la vitesse de rotation du rotor "Rotor Low", l'autre pour le non-fonctionnement de la turbine, "Engine Out". Toute vitesse du rotor sortant de l'arc vert active la première alarme, et N1 inférieur à 58% engendre la deuxième. Le bouton "Eng out CB" (3) situé sur le panneau supérieur stoppe l'alarme "Engine Out", le bouton "Warm Mute" (E) du panneau principal stoppe les deux à la fois. Vous n'avez pas besoin de ré-enclencher le "Warn Mute", il se réarmera automatiquement. Par contre, vous devrez réarmer le bouton "Eng Out CB" ; la check-list vous le rappellera.

La vitesse de rotation de N1 commence à augmenter dès que le starter est activé. Lorsque N1 atteint 15% (ou moins suivant la température ambiante), le carburant peut être injecté en ouvrant à 6% les gaz (2 clics de souris sur la partie droite de la poignée en liège V ) ; plus de 6% engendre immédiatement un "hot start".

La turbine devient autonome à 58% de N1 et le starter peut alors être relâché. Un relâchement prématuré du starter cause également un "hot start".

N1, N2 et Nr vont atteindre approximativement 60-62% et se stabiliser, Tq sera aux alentours de 8-10%.
Maintenez en l'état pendant 1 minute afin de permettre à la température turbine de se stabiliser. Ensuite, si tout est normal, augmentez les gaz très progressivement jusqu'à 70% de N1 et N2, 100% de Nr ; Tq doit se situer approximativement à 28%.
Nr est est alors réglé finement en utilisant le governor sur le collectif (X). Ne pas dépasser 40% de couple ("torque")durant le démarrage car l'hélicoptère deviendrait instable.
.
Assurez-vous que les gaz sont complètement ouverts avant toute tentative de décollage et ne réduisez jamais les gaz en cours de vol sauf en situation d'urgence.

IMPORTANT Lors du démarrage, si vous sentez que la turbine tend vers une situation de surchauffe, ne relâchez jamais le starter. Relâcher, même un instant le starter engendre la destruction de la turbine.
L'action correcte est de maintenir le pouce sur le starter, puis dans un premier temps, réduire les gaz en déverrouillant "Idle Release" (avec le pouce de la main gauche dans la réalité). Si tout cela ne suffit pas, continuez à starter, et coupez la vanne d'alimentation général carburant sur le panneau principal (dans la réalité en précipitant sa main gauche sur le bouton). Vous sauvez la turbine !


L'état de la turbine du Jet comporte 3 phases : froid, marche et CHAUD (HOT). l'état HOT dure 20 minutes après l'arrêt complet. Après un arrêt complet, la température de sortie de turbine (TOT) va petit à petit descendre aux environs de 300 degrés F, car N1 à ce moment là ne brasse plus d'air.

Bien entendu, la chaleur résiduelle de la turbine finit par décroître au delà des 20 minutes et la turbine retrouve son état "froid". La TOT est sensible à la température ambiante, donc jours froids signifient redémarrages à froid plus tôt...

La TOT est également sensible à la direction du vent. Si le vent vient de l'arrière de l'hélico au démarrage, l'échappement peut être refoulé dans la turbine augmentant ainsi l'éventualité d'un "hot start". La direction mais aussi la force du vent doivent impérativement être pris en considération pour démarrer, et plus particulièrement lorsque la température résiduelle de la turbine est élevée.

Une charge de batterie inférieure à 24 V est aussi une cause de "hot start" : N1 ne peut prendre suffisamment de vitesse pour gérer correctement l'injection.

Résumons : vous engendrez un "hot start" à coup sûr si :
- vous injectez trop de gaz ou trop vite lors du start-up,
- OU vous cessez d'appuyer sur le starter avant d'atteindre 58% de N1 ET vous gardez des gaz,
- OU vous commencez à injecter avant 12% de N1.

Vous risquez un "hot start" si :
- Le vent vient depuis l'arrière et/ou s'il est fort,
- La batterie est en mauvais état de charge.

Pour refroidir la turbine après l'arrêt complet, et avant un nouveau démarrage, les gaz seront fermés et le starter enclenché jusqu'à atteindre une température de 150°C. N'utilisez pas cependant trop longtemps le starter pour ventiler car vous vous risquez alors un "hot battery" ou tout simplement de trop la décharger pour assurer un démarrage complet...

Lors du démarrage, la célérité de l'aiguille du TOT est une bonne indication d'un risque de "hot start". Une montée rapide de l'aiguille constitue un avertissement sans frais au pilote qui doit alors couper les gaz et ventiler au starter avant que cela ne fonde..

Rappelez-vous cependant que la TOT n'indique pas un risque de "hot start" engendré par une mauvaise orientation au vent ou un état de charge de batterie bas. La jauge TOT indique uniquement une température résiduelle.

Démarrage

Voir la vidéo



Retour en haut de page



Arrêt complet



Il est important de refroidir la turbine au ralenti avant de couper.
Réduisez les gaz à la butée "Idle Release". Les équipements électriques peuvent être éteints, mais le générateur doit rester ON. Après 2 minutes, la TOT devrait stabiliser à 525 degrés.

Vous pouvez alors pousser le bouton Idle Release (touche I dans FS9) et fermer totalement les gaz.
Important : continuez à surveiller la TOT et si la température recommence à monter rapidement - il peut rester du carburant dans la turbine (rare), appuyez sur le starter afin de ventiler.
Une perceptible mais lente baisse de l'aiguille est normale, stabilisant aux environs de 300 degrés.

Dans le cas d'un arrêt anormal avant les 2 minutes, fermez les gaz à fond et ne les réouvrez en aucun cas. Un réallumage endommagerait sérieusement la turbine. Négliger la période de refroidissement est dangereux pour la turbine, mais ne conduit pas à sa destruction systématique...

Retour en haut de page


Domaine de vol


Le comportement de vol du Realstart 206 a été modifié afin de vous offrir une expérience encore plus proche de la réalité. Le comportement aux commandes a bien sûr été amélioré, mais ce n'est pas tout. Cet appareil ne peut abusivement voler hors des domaines qui lui sont propres comme son congénère de FS9 par défaut. L'effet Vortex "Vortex Ring State" lui a été ajouté. Ce mécanisme se déclenche lorsque l'hélicoptère descend trop vite à faible vitesse horizontale. Le rotor ne crée plus de portance suffisante pour maintenir l'appareil en palier ou en descente graduelle, ceci étant dû aux vortex se formant à la base des pales avant de s'en éloigner. Pour ne pas entrer en effet vortex, lors d'une descente à moins de 30 noeuds de vitesse horizontale, ne jamais descendre à plus de 300 pieds/minute, sinon c'est la chute. Pour récupérer, le seul moyen consiste à baisser à la fois le collectif et le nez de l'hélico, afin de reprendre de la vitesse horizontale. Ceci n'est possible qu'à une altitude confortable...
Pour activer/désactiver ce réalisme dans Realstart, utilisez le bouton Dir/Giro (10) du panneau supérieur.

Autre fonctionnalité : les limitations de couple. Le couple est affiché en pourcentage sur la jauge "Tq gauge" B. Sa plage de fonctionnement est comprise entre 0 et 85% pour une utilisation continue, entre 85 et 100% pour 5 minutes maximum et un dépassement non-intentionnel à 110% pendant 5 secondes.



Remonter en haut de page


Le son


Le système sonore est une création originale incluant starter, combustion et bruits de rotor aussi bien que les sons du cockpit. A l'inverse des sons hélicos par défaut, le bruit du rotor varie en fonction des vitesses. L'augmentation du collectif fait également varier l'environnement sonore.

Les alarmes sonores sont également modélisées (Batterie, N1). Elles sont désactivées par les commandes réelles.

Les sons du cockpit ont été rendus possible à l'aide de la gauge "realstart 206 sound" créée par Douglas Dawson et intégrée avec son aimable permission. La propriété intégrale de cette gauge reste la sienne.

Remonter en haut de page


FAQ



Dodosim publiera bientôt un nouveau produit basé sur un modèle d'appareil original, ainsi qu'une extension de Realstart. Il n'est pas prévu de nouveaux développements pour le Jet Ranger car nous pensons être arrivés à tirer le maximum dans ce domaine à partir d'un modèle tel que celui de Owen Hewitt.
Dodosim

Puis-je utiliser le panel du Realstart 206 avec un autre hélicoptère que je Jet Ranger ?
Oui, oui et oui !!... Pourvu que vous sachiez comment exporter le modèle et les points de contact d'un autre appareil dans les fichiers de Realstart 206. Nous recommandons d'ajouter le modèle que vous souhaitez modifier la base Realstart plutôt que l'inverse car les jauges et panels des autres hélicos ne seront pas adaptés à l'interaction nécessaire à Realstart, donc cela ne pourra fonctionner. Installer Realstart sur un autre modèle de Jet Ranger suppose que vous modifiiez le paramétrage des points de contact du fichier de configuration aircraft en y intégrant ceux du modèle cible. Le nom du répertoire doit également être modifié afin d'être cohérent. Nous n'apportons aucun support dans ce domaine, mais ces manipulations sont faciles à mettre en oeuvre pour un utilisateur expérimenté.

Realstart fonctionne-t-il en mode multi-joueurs ?
Oui, et sans dégradation de performance.

Je n'ai jamais volé sur un vrai Jet Ranger. La procédure de démarrage est-elle vraiment réaliste ?
Hyper-réaliste ! Realstart est développé à partir de notre produit d'entraînement à la conversion turbine destiné aux pilotes du monde réel. C'est aussi détaillé, même pour ce qui concerne le vent et la batterie. Pour en être convaincu, demandez à un pilote de Jet...

Lorsque je charge un vol enregistré avec DodosimRealstart, j'entends parfois la turbine s'arrêter et les instruments revenir rapidement à zéro ?
C'est un problème connu du simulateur, qui essaye d'abord de charger un vol avec les rotors en fonctionnement, même après un arrêt anormal du turbomoteur lors du précédent vol. En réinitialisant le vol (CTRL+$), le cockpit revient en mode "cold and dark" (moteur froid, circuits électriques coupés).

J'ai chargé un vol, la batterie était déjà ON et le klaxon était en train de s'arrêter
La totalité des fonctionnalités est seulement garantie dans le cas où l'hélicoptère est chargé cockpit "cold en dark". A l'inverse,  FS2004 cherche toujours à démarrer un aéronef en utilisant la procédure des appareils standard pour avoir un cockpit "tous moteurs lancés", dès qu'il découvre que la batteir est ON, ce qui provoque ce défaut. Pour éviter cela, utilisez toujours le vol par défaut inclus dans la distribution pour le démarrage. Vous pouvez bien entendu vous déplacer vers l'aéroport de votre choix, et l'enregistrer comme nouveau vol "cockpit cold an dark".

Au début d'un vol, lorsque je sélectionne le panel 2D, certaines choses ne fonctionnent pas comme prévu
Vous devriez toujours démarrer les vols Realstart directement en mode panel 2D. Ce mode est nécessaire à l'initialisation et à la mise en place des procédures et des jauges. Par ailleurs, si vous utilisez une touche clavier comme starter (déconseillé) le fait de changer de vue ou d'utiliser simultanément une autre touche ou un bouton avant d'avoir atteint 60% de N1 peut interrompre la procédure de démarrage. Lorsque le démarrage est complet, turbine stabilisée et que le générateur est ON, vous pouvez faire tout ce que vous voulez.

Au cours d'un vol très rapide, fun total, puis soudain, moteur stoppé !
Si vous dépassez les limites de couple ou autres, votre moteur tombe en panne comme dans la réalité, à l'inverse du modèle standard de FS.

Mon hélico ne répond pas correctement aux sollicitations des commandes
Avez-vous pensé à activer le l'interrupteur commandant l'hydraulique ? (situé sur le compartiment radio).
Il se peut également, notamment dans le cas de l'installation ou la modification d'un axe joystick, que l'ensemble des sensibilités soit réinitialisé à zéro.

Je n'entends ni le son des interrupteurs du panel ni les klaxons lorsque je mets la batterie ON
Il y a 3 fichiers à déplacer vers le répertoire "gauges" de FS9. Reportez-vous à la section "Installation" du manuel. Si cette opération n'est pas effectuée correctement, le produit fonctionne mais les sons de cockpit ne sont pas reproduits.

Rencontre-t-on des conflits avec d'autres adds-on installés ?
Aucun problème n'est reporté à ce jour.
Le produit a été testé sur des ordinateurs installés avec de nombreux adds-on tels que "TrackIR" ou "RealityXP" sans que des problèmes soient survenus. Il a même été testé avec FSNet et tout fonctionne parfaitement dans un environnement comptant 2 pilotes.

Je trouve les hélicoptères impossibles à contrôler sous FS 2004. Peut-on m'aider ?
La plupart des problèmes rencontrés dépendent des réglages spécifiques de réalisme, sensibilité et étalonnage à apporter pour le vol hélico. Et puis, il faut persévérer. Ce n'est qu'après un minimum d'une dizaine d'heures de pratique que vous commencerez à perdre vos réflexes voilure fixe...
Il existe quelques indications dans la section "Installation et paramétrage" du manuel Realstart. Pour approfondir, reportez-vous à l'excellent site www.hovercontrol.com (en anglais) et au site francophone www.helipad.fr . Ces sites dédiés à l'hélico comportent des tutoriels, beaucoup d'infos et même des instructeurs virtuels en ligne.qui seront en mesure de vous donner un coup de main. Pensez également aux forums : celui de hovercontrol ainsi que le forum francophone section Hélicos de Francesim.

Le pannel du cockpit 3D est difficile à lire lors d'un vol en conditions lumineuses
C'est un problème pour tous les appareils. Même en plein jour, allumez les feux (avec le gros bouton carré au milieu du panneau supérieur).

Je n'arrive pas à couper complètement les gaz
Rappelez-vous que la poignée dispose d'une butée fonctionnelle Idle/Release. Cette butée est actinnée par la touche "i".

J'ai le message "Vos moteurs ne sont pas démarrés..." sur mon écran
Ceci ne dépend pas de Realstart, mais des paramètres de FS. Il faut décocher "Conseils de pilotage" dans les paramètres de réalisme (en haut à droite).

Je souhaite voir/ne plus voir les étiquettes laissant apparaître les noms ou valeurs des contrôles et instruments.
Sélectionnez/Désélectionnez dans PARAMETRES - GENERAL l'option "Afficher les info-bulles du cockpit". Ces infos sont pratiques si vous ne disposez que d'une résolution moyenne, notamment pour suivre le pourcentage de gaz admis en survolant la poignée avec la souris.

Pourquoi le vol par défaut de Realstart est-il situé à Blackpool ?
Parce que c'est là que j'ai volé pour la première fois sur un Jet Ranger !

Je n'ai pas trouvé ici de réponse à ma question...
Existe-t-il une mise à jour du produit ?
Que faire si j'ai besoin de support technique ?

Il existe (en anglais) un support dédié à Realstart sur le site www.hovercontrol.com ainsi qu'un forum. Dans un avenir proche, il y aura également un forum dédié sur www.helipad.fr en français.
Les informations concernant les mises à jour se trouvent sur le site www.dodosim.com Le site disposera bientôt d'une version française...

Vous pouvez également nous contacter par e-mail : support@dodosim.com

Remonter en haut de page


© Dodosim 2005. All rights reserved www.dodosim.com
All trademarks remain the property of their respective owners.
"Microsoft" and "Flight Simulator 2004" are trademarks of the Microsoft Corporation.
"Bell 206b", "Bell Jetranger", "Jetranger" and "Longranger are trademarks of Textron incorporated.
"Allison 250-C20" and "250-C30" are trademarks of the Rolls Royce Corporation.

Dodosim would like to thank Douglas Dawson for creating the custom xml sound gauge included in this project, all rights reserved - Douglas Dawson..
Dodosim would like to thank Owen Hewitt for creating the Jetranger visual model included in this project, all rights reserved - Owen Hewitt.